Anamorphose - Site de Geneviève DINDART

Aller au contenu

Menu principal

Anamorphose

Images

(EXTRAITS CHOISIS  de : "Je Regarde Les Autres Peindre." Texte 2010. Champ Social Editions.) Voir Bibliographie.

" (...)
ANAMORPHOSE :
Définition du Dictionnaire: "Image déformée d'un objet, donnée par un miroir courbe ou par un système optique non sphérique. Dessin distordu, qui, vu dans un miroir cylindrique ou conique, reprend sa forme réelle. Effet consistant à déformer un motif graphique ou pictural qui,
vu sous un certain angle, reprend son aspect véritable."

Dans le cadre de mes recherches actuelles ou passées, je voudrais m'arrêter sur la deuxième partie
de la définition: "Effet consistant à déformer un motif graphique ou pictural qui, vu sous un certain angle, reprend son aspect véritable." Pour cela, je dispose de travaux anciens, réalisés et photographiés, d'une anamorphose que j'ai réalisée, provenant de cours inoubliables de Descriptive donnés par un grand homme : Laurent Monod. Son enseignement remarquable nous a livré beaucoup plus que la Perspective, mais au-delà, toutes les nuances des subtils "jeux de regards."

Une anamorphose est un Point de Vue, et non pas un point de non vue, comme pour certains
qui ne veulent jouer que sur les mots. Il suffit d'y poser des regards, aux abords de tous ses côtés, et l'anamorphose livrera toujours une image à saisir, à décrire, à sentir... Le regard reste une technique, la Psychanalyse l'enseigne aussi.

(Suite, Extraits:)
"Une forme, une image est une affaire de désir, de présence, de mémoire mais aussi d'histoire.
Une image a sa place dans le continuum des évènements, des influences, des cultures.
Elle véhicule aussi, comme sa construction, des temps différents, parfois éloignés les uns des autres, discontinus, et cependant associés, superposés même, comme des montages de temps absolument hétérogènes."

(Suite, Extraits.)
"(...) nous atteignant tous par les tensions d'images et de langage, par leur concentration, par la nécessité de maintenir, de porter dans une union qui ne fait pas unité, des signes désormais associés, joints pour autre chose que leur sens, comme orientés."
(Cette phrase est inspirée d'un texte de l'immense Maurice Blanchot...)
(...) Quelque chose s'arrête mais quelque chose continue, le rapport n'est pas rompu, interrompu seulement. "

(...) "Une fois bien installée dans ce chaos, dans cette déformation de ce lieu qui s'origine, je commence à chercher ce "certain angle" où l'image "reprendrait son aspect véritable."
Je cherche parfois longtemps. (...)
L'angle de vue n'est pas bon, la perspective n'apparaît pas.
J'en passe par-là jusqu'au moment où, dans un point de bascule, l'image se forme."

Extraits (Dindart G. (2010). Je Regarde les Autres Peindre. In: Champ Social Editions.(Editions numérique) Psychanalyse sans frontière. Sous la direction de J. Rouzel. (Voir Bibliographie.)
           

Retourner au contenu | Retourner au menu